enez kapad

Contactez-nous

Location de kayak, excursions, séminaires, chasses au trésor dans le Golfe du Morbihan, permis bateau.

Base de location :

RUE ERIC TABARLY
CALE DE BARRARAC'H
56860 SENE

Tél . 06 17 10 06 88

E-mail : contact@enez-kapad.com

http://www.enez-kapad.com

Conseils pratiques

Se protéger du soleil (crème, lunettes...), maillot, serviette, appareil photo

Les horaires des marées : Connaître les horaires des marées avant de partir en mer : c’est important !

Horaires des marées sur Vannes

Avant de partir en mer, penser à prendre connaissance des prévisions météorologiques : Météo du Golfe du Morbihan.

Demande de renseignements


Ce formulaire vous permet de nous envoyer un message pour toute demande de renseignement supplémentaire sur les locations de bateaux semi-rigides et kayaks, les activités grand public ou les activités évènementielles.

Nom *  
Merci de renseigner votre nom.
Prénom  
Entreprise  
Adresse  
Code postal  
Ville  
Téléphone *  
Merci de rensigner votre n° de téléphone
Email *  
Merci de renseigner votre adresse email.
Format non valide.
Date demandée  
Merci de renseigner une date.
Durée  
Type de prestation   locations de kayaks de mer
activités grand public
activités évènementielles
bateau école
Votre message *  
Merci de préciser votre demande.
     

Rappel de navigation

 

BOUÉES

BOUÉES CARDINALES : Une bouée cardinale indique que les eaux les plus sécuritaires sont dans la direction qu'elle indique. Par exemple : une Cardinale nord indique que les eaux les plus sécuritaires sont au Nord. Elles sont jaunes et noirs avec 2 voyants coniques et ne sont pas numérotées. Elles supportent des réflecteurs blancs ou des feux blancs. La direction des pointes ("voyants") a une signification,

PAVILLONS

Alpha : Plongeur sous-marin

November : Non

Bravo : Je charge, ou décharge des produits dangereux

Oscar : Homme à la mer

Charlie : Oui

Papa : Toutes les personnes doivent venir à bord

Delta : Je manoeuvre avec difficulté

Québec : Mon navire est indemne

Echo : Je viens sur tribord

Roméo : Signal de procédure

Fox trot : Communiquez avec moi

Sierra : Je bats en arrière

Golf : J'ai besoin d'un pilote

Tango : Je suis un chalutier, ne me génez pas

Hotel : Pilote à bord

Uniform : Vous courrez vers un danger

India : Je viens sur babord

Victor : Demande d'assistance

Juliett : Incendie à bord + produits dangereux, restez loin

Wiskhy : J'ai besoin d'assistance médicale

Kilo : Je veux communiquer avec vous

Xray : Arrêtez vos manoeuvres

Lima : Stoppez votre navire

Yankie : Mon ancre chasse

Mike : Le navire est stoppé

Zoulou : J'ai besoin d'être remorqué

 

 


LEXIQUE MARIN POUR PARLER COMME UN MARIN

Accastillage : Objets et accessoires divers équipant un navire.
Accoster : Placer un bâtiment le long d'un quai ou le long d'un autre navire.
Acculée : Mouvement en arrière d'un navire, il cule.
Amarrage : Action d'amarrer.
Amarres : Chaînes ou cordages servant à tenir le navire le long du quai.
Amer : Point de repère sur une côte.
Arborer un pavillon : c'est hisser un pavillon.
Arraisonner : Arraisonner un navire c'est le questionner sur son chargement, sa destination, et toutes autres informations pouvant intéresser le navire arraisonneur.
Arrondir : Passer au large d'un cap pour éviter les dangers qui le débordent.
Assiette : Manière dont le navire est assis dans l'eau, autrement dit sa situation par rapport à la différence de ses tirants d'eau avant et arrière.

Bâbord : Partie du navire située à gauche d'un observateur placé dans l'axe de ce navire en faisant face à l'avant.
Beaufort : échelle de niveau du vent, crée en 1806 par l'Amiral Beaufort (Cf. Échelle de Beaufort)
Bittes : Pièce de bois ou d'acier fixées verticalement sur un pont ou un quai et servant à tourner les aussières.
Bourlinguer : Se dit d'un bateau qui lutte dans une forte mer et d'un marin qui navigue beaucoup.
Branles : Nom ancien des hamacs (d'ou "branle-bas")
en France : 1m624, en Angleterre et en Amérique : 1m829 (six pieds anglais).

Canot : petite embarcation servant à la pêche ou au transport d'équipage de ou vers le navire principal.
Carène : Partie immergée de la coque d'un navire.
Carte Mer : Elle permet la navigation de jour, à moins de 5 milles d'un abri et à bord d'un navire dont la puissance motrice est supérieure à 6 CV (4,5 kilowatts) et inférieure ou égale à 50 CV (37 kilowatts).
Catégories de conception : Depuis le 16 juin 1996, les navires mis pour la 1ère fois sur le marché européen sont construits en fonction d'une catégorie de conception. Cette catégorie définit la capacité du navire à résister à un état de la mer basé sur la force maximale du vent (échelle de Beaufort) et à la hauteur significative des vagues (en mètres).

CATEGORIE A

Plus de force 8, vagues de plus de 4 mètres.

CATEGORIE B

Jusqu'à force 8 compris, vagues jusqu'à 4 mètres compris.

CATEGORIE C

Jusqu'à force 6 compris, vagues jusqu'à 2 mètres compris.

CATEGORIE D

Jusqu'à force 4 compris, vagues jusqu'à 0,5 mètres compris.

 

Catégories de navigation : Les navires de plaisance sont classés en 6 catégories, en fonction de la distance nécessaire pour gagner un abri (endroit où le peut mettre le navire et l'équipage hors de danger).

1ère CATEGORIE

Navire n'entrant pas dans une des catégories ci-dessous.

2ème CATEGORIE

Le navire ne peut s'éloigner de plus de 200 milles d'un abri.

3ème CATEGORIE

Le navire ne peut s'éloigner de plus de 60 milles d'un abri.

4ème CATEGORIE

Le navire ne peut s'éloigner de plus de 20 milles d'un abri.

5ème CATEGORIE

Le navire ne peut s'éloigner de plus de 5 milles d'un abri. (Les embarcations à moteur d'une longueur égale ou inférieure à 5 mètres ne peuvent naviguer qu'en 5ème catégorie).

6ème CATEGORIE

Le navire ne peut s'éloigner de plus de 2 milles d'un abri.

 


Clapot : Petites vagues nombreuses et serrées qui se heurtent en faisant un bruit particulier.
Corps-morts : Chaînes et ancres disposées au fond de la mer, solidement retenues par des empennelages, et dont une branche qui part des la réunion des chaînes est nommée itague revient au-dessus de l'eau où elle est portée par un corps flottant (bouée ou coffre).
 

Darse : Bassin d'un port.
Défense : Tout objet suspendu contre le bord d'un navire ou d'une embarcation pour préserver la muraille du choc des quais et de toute construction flottante.
Dérive : Différence entre le cap vrai du bâtiment et sa route vraie sous l'effet du vent de la mer et du courant.On appelle aussi "dérive" les surfaces que l'on immerge au centre de la coque ou sur les côtés pour s'opposer à la pression latérale du vent; on devrait dire dans ce cas "contre dérive". Etre en dérive : navire ou objet qui flotte au gré du vent, des lames, des courants.
Dinghy : Embarcation en caoutchouc. L'on dit aussi zodiac quel que soit le modèle.

Échouer : Toucher le fond.
Écope : Pelle en bois à long manche qui sert à prendre de l'eau à la mer pour en asperger la muraille d'un bâtiment pour la nettoyer. Elle sert également à vider les embarcations. Écoper.
Embarder : Se dit d'un navire qui s'écarte de sa route à droite ou à gauche en suivant une ligne courbe et irrégulière. On dit aussi qu'un navire, à l'ancre, embarde quand il change constamment de cap sous l'effet du vent ou du courant.
Embellie : Amélioration momentanée de l'état de la mer et diminution du vent pendant une tempête ou encore éclaircie du ciel pendant le mauvais temps ou la pluie.
Embrun : L'embrun est une poussière liquide arrachée par le vent de la crête des lames.
Erre : Vitesse conservée par un navire sur lequel n'agit plus le propulseur.
Étale : Sans vitesse (adj. et sust.). Étale de marée : moment où la mer ne monte ni ne baisse.
Évitage : Mouvement de rotation d'un bâtiment sur ses ancres, au changement de marées ou par la force du vent qui agit plus sur lui que sur le courant. Espace nécessaire à un bâtiment à l'ancre pour effectuer un changement de cap, cap pour cap.


Flamme : Drapeau représentant un nombre de 0 à 9 (Cf. Tableau des flammes).
Flux : Marée montante. Synonyme : flot.
Fraîchir : Se dit du vent qui augmente d'intensité.

Grain : Vent violent qui s'élève soudainement généralement de peu de durée. Les grains sont parfois accompagnés de pluie, de grêle ou de neige.

Haut-fond : Sommet sous-marin recouvert d'eau peu profonde et dangereux pour la navigation.
Hauturière (navigation) : navigation a large; contrôlée par l'observation des astres. Long cours.


Joute : Compétition d'embarcations à l'aviron.
Jusant : Marée descendante.

Laisse (de marée) : partie du rivage alternativement couverte et découverte par la mer dans les mouvements de la marée.
Lest : Matières pesantes arrimées dans les fonds du navire pour en assurer la stabilité.
Loch : Appareil servant à mesurer la vitesse du navire.

Main courante : Barre en métal, ou pièces de bois mince, placées de chaque côté des échelles de dunette, de roof-passerelle, de gaillard,... pour servir de rampe.
Mille nautique = 1,852 kilomètre
Mou : Un cordage a du mou quand il n'est pas assez tendu. Donner du mou : choquer une manoeuvre. Un navire est mou quand il a tendance à abattre.
Mouiller : Jeter l'ancre et filer la touée de la chaîne convenable.

Nable : Trou percé dans le fond d'une embarcation servant à la vider lorsque cette embarcation n'est pas à flot. S'obture au moyen d'un bouchon de nable.
Noeud = 1 mille nautique/heure (=1,852 kilomètre/h)

Obéir : Un navire obéit bien à la barre quand son action se fait rapidement sentir.

Paré : Prêt, libre, clair, hors de danger. Parer - un cap : le doubler; - un abordage : l'éviter; - une manoeuvre : la préparer; - les manoeuvres : commandement pour tout remettre en ordre. Faire parer un cordage : le dégager s'il est engagé ou empêcher de la faire.
Pavillon : Drapeau représentant une lettre de l'alphabet (de A à Z) et par extension une indication (Cf. Tableau des pavillons).
Permis Mer Côtier : Le permis mer côtier permet une navigation de jour comme de nuit, dans la limite de 5 milles d'un abri. Il n'est pas nécessaire d'être titulaire de la carte mer pour passer le permis mer côtier les 2 étant indépendants.
Permis Mer Hauturier : Accessible aux personnes titulaires du permis mer côtier, le permis hauturier permet une navigation de jour comme de nuit, sans limitation de distance.
Pic (a pic) : Position verticale de la chaîne de l'ancre au moment où celle-ci est sur le point d'être arrachée au fond. A long pic : laisser la chaîne de l'ancre un peu plus longue que pour être à pic.

Quart : 32ème partie du tour d'horizon, vaut 11 degrés 15 minutes (Synonyme de : rhumb de compas).
Queue de rat : cordage terminé en pointe. D'un grain : rafale violente et subite à la fin d'un grain. Aviron de queue : aviron servant de gouvernail.

Rafale : Augmentation soudaine et de peu de durée du vent.
Rafiau ou Rafiot : Petite embarcation, mauvais navire.
Raguer : Un cordage rague lorsqu'il s'use, se détériore en frottant sur un objet dur ou présentant des aspérités. Se dit aussi d'un bâtiment frottant contre un quai.
Raz : Courant violent dû au flot ou au jusant dans un passage resserré.
Reflux : Mouvement rétrograde de l'eau après la marée haute.
Renverse (du courant) : le changement cap pour cap de sa direction.
Roulis : Balancement qui prend le navire dans le sens transversal.


Safran : Surface du gouvernail sur laquelle s'exerce la pression de l'eau pour orienter le navire.
Sillage : Trace qu'un navire laisse derrière lui à la surface de la mer.

 

Contact et infos

ENEZ KAPAD
RUE ERIC TABARLY
CALE DE BARRARAC'H
56860 SENE
(Près de Vannes - Morbihan)
06 17 10 06 88

 

Suivez-nous !

facebook L'actu, les infos...
instagram en images !